lundi 9 janvier 2017

Episode 23 - Scouts toujours


Nous ne signalons que ce qui est vrai, à moitié vrai, et l’irréel qui reste vérifiable.

Bienvenue à Valnuit 

Ici à la radio, nous avons reçu beaucoup d’appels et d’emails pendant les derniers mois nous demandant des nouvelles de Khoshekh, le chat retrouvé flottant dans les toilettes des hommes. Et bien, il va très bien et vous remercie pour votre sollicitude. En fait, il a récemment donnée naissance à une portée d’adorables chatons. Comment est-ce qu’un chat mâle peut accoucher d’une portée ? La question serait plutôt de savoir comment un chat peut flotter fixement dans les toilettes d’une station de radio.

Certaines choses ne sont tout simplement pas faites pour être questionnées. La plupart des choses, en fait.
Nous avons glissé un mot sous la porte du bureau de la direction, leur demandant si nous pouvions garder tous ces adorables chatons flottants. La direction a répondu par une grande agitation derrière la porte verrouillée de son bureau et une tempête de pluie localisée dans la salle de pause. Nous oeuvrons toujours avec l’oracle de la station pour comprendre leur message, et nous vous ferons savoir rapidement ce qu’il adviendra des chatons.

Des nouvelles passionnantes en provenance des Scouts de Valnuit. Deux de leurs membres, Francis Houilleson et Barnabé Dauvent, ont rempli tous les pré-requis pour passer du rang de Scout terrifiant au dernier et plus terrible des rangs : scout éternel. La cérémonie aura lieu aujourd’hui à un moment indéterminé, dans le trou du terrain vague derrière chez Raphael, et tout le monde est invité à y assister.
Ceux qui veulent voir la cérémonie devrait porter des vêtements amples et dire à tous ceux qu’ils connaissent qu’ils vont partir pour un long voyage, oh juste quelque part, pour se vider la tête, vous voyez ? Et qu’ils ne savent pas quand ils reviendront, mais certainement pas tout de suite. 
« J’ai juste besoin de me retrouver moi-même, et je pense que la grand route est le bon endroit pour ça » devriez-vous dire. « Ne me cherchez pas » devriez-vous continuer en posant la main sur l’épaule des êtres qui vous sont chers et en gardant un contact visuel intense avec eux. « ne me cherchez pas ».

Le conseil de la ville a voté cette semaine pour faire de la mort une méritocratie. «De toute l’existence humaine, la mort a été une sorte d'événement communiste” a annoncé le conseil lors d’une allocution planifiée et que « nous vivons en France, et ce n’est pas le travail du gouvernement de délivrer la mort à chaque citoyen ». Le conseil a noté qu’à partir de maintenant, la mort devrait se mériter par un travail difficile et une forte productivité, pas simplement être donnée comme une aumône à chaque pique assiette parasite qui traîne dans les rues. “Si vous voulez mourir” a dit le conseil, ”Vous devrez parvenir à la mort par vos propres moyens. Tout le monde ne mourra pas, mais c’est comme ça que les choses doivent se passer.»
Le vote a été remporté de peu, l’opposition étant partagée entre conserver l’universalité de la mort ou la bannir tout simplement.

Ecoutez, Valnuit, je ne sais pas pour vous, mais je suis en faveur de ce nouveau système basé sur le mérite. Si tout le monde a le droit de mourir, alors personne ne donnera à la mort sa juste valeur. J’ai été jeune auparavant, et idéaliste, et je pensais que la mort était un droit humain, que tout le monde méritait de mourir. Mais maintenant, je réalise que mourir est un labeur difficile. J’y travaille tous les jours, m’efforçant de mourir, et vous ne m’entendez pas m’en plaindre « Oh gouvernement, où est ma mort gratuite ? ». Non, quand je mourrais, je veux l’avoir mérité.
Je ne veux pas paraître insensible par rapport à ceux qui sont moins chanceux, qui n’ont pas les moyens de mourir sans l’assistance du gouvernement, et c’est pour ça que je soutiens les refuges locaux à but non lucratif, qui vont faciliter le passage vers la mort de nos frères et sœurs qui sont dans une mauvaise passe, désireux de mourir, mais incapables de se l’offrir.

Lors de sa réunion de presse régulière, la maire Pamela Vasseur a adressé des félicitations chaleureuses à l’intention de Francis et Barnabé pour leur promotion au rang de Scout éternel.
« Le feu est en fait froid ! » a-t-elle crié. « C’est le froid qui vous brûle ! »
Elle a continué en sortant plusieurs ballons de couleurs de sa bouche, qu’elle a présenté à d’étranges enfants muets de l’audience – enfants qu’aucun journaliste ne se rappelait avoir vu là quelques secondes auparavant, et qu’aucun ne reconnaissait. Les enfants ont remercié la maire en vibrant et se dissolvant.
Les scouts pendant ce temps-là ont continué leur préparation pour la cérémonie. Le terrain vague derrière chez Raphael est maintenant recouvert d’une grande tente de toile, et les chefs scouts ont été vu faisant rouler avec fracas plusieurs barils d’essence à l’intérieur. Ils ont aussi mis en place des banderoles et une bannière peinte à la main au-dessus de l’entrée de la tente « Beau boulot, Francis and Barnabé » 
Du beau boulot en vérité. Oh, c’est tellement passionnant. Quelle merveilleuse petite ville nous avons là.

Après une longue bataille avec les parents au sujet des machines à soda controversées dans le récemment réouvert Lycée de Valnuit, le Conseil scolaire a finalement cédé à la pression de l’Association des Parents et des Enseignants. Tandis que le Conseil scolaire, mené par le Nuage luminescent, éthéré et menaçant, refusait de faire enlever les machines à cause de ses besoins en revenus annexes, il reconnaissait qu’autant de sirop de maïs ne pouvait tout simplement pas être bon pour la santé des étudiants.
Comme compromis, le Conseil scolaire a accepté de piéger les machines avec des lames sur balanciers et un labyrinthe électrifié, pour promouvoir des choix de boissons plus judicieux et l’activité physique, qui peut aider à brûler tout ce sucre.  Pour compenser le risque potentiel de diminution des revenus des machines, le Conseil scolaire a dit qu’il augmenterait le prix des sodas, enlèverait toutes les fontaines à eau et les robinets du bâtiment, et doublerait la dose de sel dans les plats de la cantine.
Le Conseil scolaire a clôturé son annonce de la manière suivante :
« Tous acclament ! Tous louent ! Tous se soumettent au Nuage luminescent” puis ils se sont aspergés, ainsi que les journalistes, avec des bouteilles de Sprite de deux litres bien secouées.

Des séides d’une agence gouvernementale inconnue, mais néanmoins menaçante, lancent la semaine prochaine leur campagne de recrutement annuelle au silo de missile abandonné en dehors de la ville. Ceux qui sont intéressés pour oeuvrer dans une fonction nébuleuse mais importante, qu’elle qu’elle soit, doivent envoyer leur CV muni d’une photo dans un des nombreux points de dépôt secrets dispersés autour de la ville.
Concernant l’événement en lui-même, les candidats seront interrogés impitoyablement pour déterminer comment ils ont trouvés les points de dépôts secrets, qu’est-ce qu’ils savent exactement de l’agence et qui le leur a dit.
Un représentant de l’Agence, parlant par le biais d’un représentant, qui lui-même s’exprimait via un intermédiaire lourdement drogué a dit « Oh, vous savez, ça ressemblera beaucoup à un entretien d’embauche classique. On vous demandera de nommer votre plus grande faiblesse pour qu’on puisse encore plus resserrer l’étau sur vous, en vous brisant petit à petit avec des pulsions de lumière hypnotique et des motifs sonores perturbateurs.. ce genre de choses. » Ceux qui passeront au travers de ce procédé rigoureux disparaitront de nos vies à tout jamais – certainement pour rejoindre d’une façon ou d’une autre cette agence gouvernementale vague mais néanmoins menaçante. Ceux qui échoueront à ce test, disparaîtront aussi. A un moment donné, en nous en donnant le temps, nous disparaitrons tous – la mémoire même de nos êtres se corrodant et s’effaçant.
La campagne de recrutement inclus un repas à la bonne franquette, et l’Agence a mentionné qu’ils ont habituellement trop de desserts et pas assez de plats principaux… n’oubliez pas ce détail.

Si vous voulez assister à la cérémonie des Scouts éternels, c’est le moment de courir jusqu’à la tente de toile étendue par-dessus le terrain vague derrière chez Raphael. Les chefs scouts indiquent que la cérémonie est sur le point de commencer, bien que le plus gros de la cérémonie soit totalement hors de tout contrôle humain et qu’ils sont donc incapables d’indiquer une heure plus précise.
Le Maître scout Eric Lecomte a dit, « Je suis fier d’avoir l’équipe de scout qui atteint ce rang pour la première fois. Je suis aussi terrifié d’avoir l’équipe de scout qui atteint ce rang pour la première fois. Les deux émotions se mélangent en moi, et c’est troublant. Très troublant. ». Il frissonnait.
“Il y aurait pu avoir quelque chose entre nous, Emile. Rappelle-t’en toujours” a-t-il conclu, empoignant mon bras avant de partir, tête baissée, en dehors du studio.
Et bien, je pense que nous sommes tous à la fois fiers et terrifiés la plupart du temps, et c’est parce que nous vivons dans la meilleure ville du canton, dans ce département et dans ce pays. C’est de là que vient cette fierté ! La partie terrifiée, c’est juste parce que la vie est terrifiante. Si. Elle l’est.

Et maintenant un mot de nos sponsors :
Vous perdez l’espoir ?
Vous ne voyez plus le bout ?
Espoir : le perdez vous ? Perdu ? Perdu dans une grotte ? Perdu dans une grotte montant en spirale autour d’une unique colonne d’obsidienne, une faible lumière diffuse émanant ni du haut ni du bas ?
Du mal à voir ? Fouillant parmi les rochers à la recherche d’un repère qui vous indiquerait d’où vous venez, où vous devriez aller ?
Déprimé ? Souffrant de dépression ?
Souffrant ? Trébuchant sur un rocher et chutant dans une souffrance éternelle jusqu’au bas de la spirale également éclairée ?
Vous perdez l’espoir ?
Parc Astérix. Juste après la sortie 64, à Valnuit.

Le corps médical de Valnuit a annoncé aujourd’hui qu’ils ne peuvent pas vous aider. Pas si vous continuer à crier comme ça ! Ils demandent aussi à ce que vous vous laviez un peu avant d’aller les voir. Ils ne veulent pas tomber malades !
«Un des problèmes majeurs auquel nous devons faire face en tant que docteurs, c’est la simple quantité de sang » a dit Susanne Turgoult, Directrice publicitaire pour le conseil médical. « On a tellement de sang partout sur le sol, et nos jeans, et nos bracelets magnétiques en cuivre, que c’en est presque intenable. » Thurgoult a ajouté que le mieux à faire au cas où vous n’arriveriez pas à vous arrêter de saigner est d’abord de prendre quelques respirations profondes. Calmez-vous. Cela devrait vous aider à vous concentrer pour ne pas saigner. Puis, quand vous aurez fini de saigner, allez consulter un médecin.
« Ce n’est pas une question de connaissances médicales », a-t-elle dit. « C’est simplement une question de respect d’autrui. » Thurgoult a ensuite allumé une cigarette et l’a placé d’une main experte dans le bec d’une buse volant à basse altitude. Tandis que l’oiseau s’envolait au loin, un clocher distant a sonné le quart d’heure et une pluie légère a commencé à tomber.
C’était les conseils communautaires de santé. 

Des informations nous viennent de la cérémonie des Scouts éternels qui vient de commencer, et des troupeaux d’étranges enfants muets dégorgent de la tente en toile, occupant tous les espaces publics et privés et restant debout silencieusement, comme s’ils attendaient un ordre venant d’une autorité supérieure. Le chef de la police secrète rapporte que les enfants sont flippants et que la police secrète est flippée. J’en compte moi-même cinq avec moi dans le studio d’enregistrement – la moitié sont des garçons, l’autre moitié des filles.
Qui sait dans quel but ces enfants sont venus à nous, et jusqu’où leurs actions vont nous emmener ?
Qui sait quoi que ce soit avec certitude, en fait ?
Continuons, cernés et confus, vulnérables et tremblant, avec la météo.
Maduk feat. Veela - Ghost assassin VIP

La cérémonie est finie chers auditeurs. Les enfants sont partis.
Il semble que nous ayons traversé cette crise, comme toutes les crises précédentes, sains et saufs, l’alerte étant juste une fausse alerte. Les enfants qui nous ont encerclés n’étaient pas la menace que nous imaginions. Après une période de silence menaçant, ils se sont contentés d’attaquer, sauvagement, trainant les citoyens sous la tente au-dessus du terrain vague derrière chez Raphael. 
La police secrète précise que seule une dizaine d’individus a été emportée et peut-être une douzaine de plus ont été tués. Fous que nous étions à tant nous inquiéter. Combien de temps perdons nous de nos vie à bâtir des prophéties inquiétantes et compliquées, alors que le monde lui-même est juste le monde tel que nous l’avons toujours connu et auquel nous nous sommes habitués.
Le chef scout Lecomte fait partie des enlevés. J’espère qu’il continue à être à la fois fier et terrifié, peu importe la réalité dans laquelle il se trouve maintenant. Je pense souvent à mes derniers moments avec lui et à ses derniers mots…
Je pense souvent à beaucoup de choses. Les autres choses, j’y pense moins souvent.
Francis et Barnabé, détenant maintenant et à tout jamais le rang de scout éternel ont été conservés et placés dans des boites en verre devant la mairie, un rappel pour tout ce qui passent des risques et des récompenses qu’impliquent la bravoure, de la loyauté, du fait d’être un scout. Que tous les enfants qui les voient se sentent gonflés de fierté. Sauf la horde d’enfants muets venus d’un autre monde. Avec un peu de chance, nous ne les reverrons jamais.
Auditeurs, auditeurs du dehors, auditeurs loin dans la nuit vide se raccrochant à ma voix comme un simulacre de compagnie, rappelez-vous : la peur, c’est la conscience plus la vie. Le regret c’est une tentative d’éviter ce qui a déjà eu lieu. Une tartine grillée c’est du pain, maintenu face à une chaleur directe jusqu’à ce qu’il croustille. Le regret au présent, c’est l’indécision. Le futur de la peur c’est soit la comédie, soit la tragédie. Et le passé de la tartine est grillé.
Restez à l’écoute pour plus de voix. Plus de bruit rassurant dans ce monde silencieux.
Bonne nuit Valnuit. Bonne nuit

Bienvenue à Valnuit est une traduction bénévole de Welcome to Night Vale, une production : Night Vale Presents. Le texte original est écrit par Joseph Fink et Jeffrey Cranor. Cet épisode a été traduit, narré et produit par Kalysto.
Le générique est de Disparition. Il peut être téléchargé sur disparition.info
La météo de cet épisode était Maduk feet. Veela - Ghost assassin VIP
Vous trouverez plus d’information en allant sur https://www.facebook.com/madukdnb?fref=ts
Vous voulez avoir votre musique diffusée dans la section météo (la vôtre ou une que vous aimez bien et qui peut être diffusée gratuitement) ? Vous voudriez montrer votre talent dans ce podcast ? Juste envie de dire salut ? Écrivez-nous à valnuitains@gmail.com ou suivez nous sur twitter, @valnuitains.
Allez sur welcometonightvale.com pour plus d’informations sur le podcast anglais, y faire un don ou pour acheter plein de trucs cools en rapport avec l’émission.
Le proverbe du jour : Maman, ne laissez pas vos bébés devenir éleveurs bovins : montrez leur des images de vaches quand ils sont petits, tout en leur administrant de petits chocs électriques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire